La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Tombée de 365 jours.



Louna.
Louna. :

Un ou deux pas de plus,

un trois fois rien, 

le temps c'est ce vaurien qui vous tient par la main,

cinq six pages déjà lues. 


La baigneuse.
La baigneuse. :

Baigneuse

la gueuse

d'un parchemin.


Les sanglots longs de l'hiver.
Les sanglots longs de l'hiver. :

Bohème et ma Gauloise traîne, traîne des quatre saisons...

Eh Bébé, la rose est si tendre !


Vise un peu le mec !
Vise un peu le mec ! :

Je suis élu poids plume de la couche-culotte.   


Je te kiffe tu sais...
Je te kiffe tu sais... :

Moi j'y rappe... Mamie !


Avril s'effile...
Avril s'effile... :

Un cœur avisé,
une main apprivoisée, 
le temps est un évadé,
pyjama et canapé.

Avril roule ses galoches, je vous aime jolis mômes.


La gloire des selles.
La gloire des selles. :

Le pet de la paix.


Eh ! Pique pas tout !
Eh ! Pique pas tout ! :

Tu es cet astre brillant dans mon cœur.