La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

L'effluve de la terre.

 


 

Prends là cette fleur en sa corolle luit mon cœur. Prends cette rose et mon cœur, en son cœur respire mon âme. Chaque pétale s’effeuille, chaque mot d’amour s’étiole en son pétiole. Chaque rosée de ses matins sont les perles de nacre de mes trésors de femme enfermés dans son pédoncule. Sa sève est force des nymphes où Aphrodite purge sa peine. Il y a chagrin d’amour et amour de chagrin, ton brin de chagrin qui devient  petit coin d’amour sous une de ses feuilles à l’ombre de son feuillage. Tes larmes qui se font rivière d’or à la lisière de ses racines gonflant le torrent  de ses veinures et le temps venu, fleuriront les  bourgeons de ton cœur. 

 




22/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 34 autres membres