La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La reposée de la souffleuse de rêve.

 

20170802_212336.jpg

 

 

 

 

 

 

Á fleur de lèvres le chassé-croisé d'un baiser,

redis-moi la rosée fleuret de ces matins égrenés,

la redite de nos mots de mômes.

Ma bohème désenivrée,

nos caresses libertines au dernier chevet,

en ma prunelle châtelaine 

mes larmes sont des vilaines,

si mes paupières ont gémi...

Ce fut

de jolis fruits d'un été de porcelaine.

Au couvent de mes jeunes années

l'angélus a sonné la dernière heure des glaneurs de blés,

le déshabillé d'une main apposé sur mon cœur froissé,

la fièvre vieille fille dans son dogme.

Si mes mains ont tremblé couvre-feu d'une vie, 

à en effleurer nos rêves jusqu'au dernier chapelet,

source inanimée en ce long fût. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gif
Désir

 

 

 

 

 

 

 



06/09/2017
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres