La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Semi-sommeil …

 

 

 

 

 

 

20151026_113205[1].jpg

 

 

 

 

 

 

Me chagrine l’automne, feuilles galantes, sa rousseur sur ma peau  déshabillé de novembre. Me fatigue sa sève tombante, berceuse, tombée  de pleurs au chœur de ma prunelle. Impudeur hivernale s’écoulent les heures, tablier du temps aux durs labeurs entre soleil et langueurs.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://static.blog4ever.com/2006/01/94307/rit.gifRachel Désir

 

 



16/01/2016
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres