La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Après l’apprêt …

 

 

8cefae46.gif

 

 

 

 

Je te regarde dormir et respirer. Je me regarde t’aimer, agenouillée dans l’insouciance des vieux amants. Je t’aime à n’en plus savoir compter les jours, à n’en plus savoir aimer. Et sous les heures immigrées, clandestine la houle d’un pont-levis, herse de toute une vie. Le chèvrefeuille orne la lisière des années, humble prieur, la rose trémière et ses petites misères crémaillère de la valse de nos hier, à présent dépendance du temps sous le stéthoscope des battements de cœur d’un ailleurs. Et dans ma main de femme de lune, cette chandelle inexorable veilleuse …

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



12/02/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres