La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Filet d’accord.

 

 

 

 

Le cœur en chandelle, la cire des mes larmes scelle mes baisers sur ton visage. Et tremblent mes mots sur la rosée de tes lèvres. Ma bouche ivre du nectar de ton corps titube sur tes courbes comme un môme heureux s’entrave dans ses lacets. Les cendres encore chaudes de ton âtre brûlent un peu ma peau. Mes doigts égarés à l’échancrure de tes reins, mes yeux s’abandonnent à la beauté du geste et se ferment tandis que s’ouvre ta corolle et s’échappe ton flot d’amante … Moi voyageur amoureux, je divague sur l’épave de tes restes d’amour.

 



16/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres