La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

...

 

Moi qui ne voulait pas vieillir ! Je vieillis prématurément, là c'est trop ... À la fois amorphe et guerrière vigilante, j'absous mon absurdité … Novice dans cette cathédrale, évêque en sursis, prisonnière d'une cage d'escaliers en colimaçon comme si je tournais en rond …. Être l'apôtre d'une saison, éphémère portion de temps, plus rien me semble important, juste le respect d'une illusion où se partagent larmes et chuchotements. Aucune connivence, c'est moi ou elle sur ce piédestal branlant comme ma carcasse vacillante ! Le seul droit qu'il me reste m'abandonner à la sympathie de mon chien ! Recueil de paroles mortes entre les lèvres de ma bouche muette, sacerdoce, traîtrise de mon squelette, ça sert d'os mais rien de plus. Perron du saut de l'ange je deviens démon.

 



02/09/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres