La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Au-delà du mensonge et de l'absurdité, il y a la vérité !

Comme un ancien rivage qu’on ne peut maquiller. Je voudrais laver les vagues de ma douleur. C’est un lointain partage qu’on voudrait déchirer mais on naît ainsi de chair et de souffrance ! Pourquoi je n’ose pas ce soir dire que j’ai mal à en crever ! Au lieu de l’écrire et de livrer à des inconnus cet infâme texte … Ils ne soigneront pas ni mon âme ni mon bras ! Sombre voix de déraison ne m’offrant qu’une voie sans issue. Déposer mes maux sur un papier glacé pour éponger des larmes qui ne coulent qu’à l’intérieur. Essuyer d’un revers de plume des sanglots de peureuse, cette peur d’affronter ce mal qui me ronge … Cette sensibilité à fleur peau, cet être écorché vif qui quémande une résurrection à une puritaine existence …  Quel effronté regard ai-je sur ce fruit immature ! L’approche de mes sentiments m’effraie moi-même … Je ne parviens plus à gémir en silence. Seul dans le noir de ma prison, je voudrais scier les barreaux de ma vie et m’offrir en prière au magma  du fœtus que je fus.



03/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres