La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Avec le temps …

 

 1344b846.jpg

 

Avec le temps, s’agenouille le cœur. Au seuil de l’âme, la dépouille de l’amour, sur l’asphalte doré, l’oreiller oublié, petit baiser de lèvres tièdes, tissu froissé de paupières, les rides de nos draps maquillage des années, la pauvreté de mes dessous, pas un sou ne tinte dans la tirelire de nos vieux jours. L’amour à quatre pattes comme des chiens vacillants, la lèpre du temps sur l’échine, la gale du printemps en ecchymose sur la peau, la malaria du cœur et nous voilà pilleurs de mots d’amour, la mémoire en vitrine, l'Alzheimer de nos gestes d’amour, tous ces joyaux bluffés sous un écrin de blues dans le grenier de l’amour, oui avec le temps tout est maux de sablier, du glacis de la jeunesse, en goûtant  au premier rhume des foins jusqu’au glas des bruits du cœur.      

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



23/07/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres