La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Blâme de plume.

 

 

Mon amie, la plume n’est pas morte ce matin …

Mon amie la rose s’est éteinte dans mon jardin.

Sous son feuillage morose,

ses épines jonchent

mon cœur

corail de douleurs.

râle du temps,

au prochain printemps,

de rose,

sa sève nouvelle,

colorera à nouveau

mon âme,

filigrane de maux.

 

 

Père, bête noire de mon encrier,

mère, perle rare de mon encre versée,

ma plume me perfuse

tendre esprit de vie.

Cancer d’esprit,

ma vie m’infuse,

me diffuse.

 

Je vous offre toute l’encre bleue de mes yeux même si le vert et les vers de mes yeux sont fatigués. J'ai la fringale de mon cocon intime. Ma plume me rassure cela peut vous paraître dérisoire mais pour moi c’est d’une importance primordiale.

 

 



09/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres