La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit.

 


 

S’agrippe un prénom à l’échancrure de la lune. Ma bouche alanguie aux paroles tremblantes, c’est un drap qui recouvre l’aurore, ma parlotte au bord  des lèvres.  S’éveille au loin un rêve énamouré, joyeux pèlerin sous sa capeline blanche. Je froisse entre mes doigts mon châle comme une chapelure  du temps. Je tends ma main d’amour au firmament, les étoiles gantelines de mes doigts.

 

 

 

 



09/06/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres