La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Un mouchoir, merci !

  larme

Ne pleure pas mon ange ! Je viens te chercher ! J'ai tellement besoin de ce peu qui nous reste … Ma nuit larmoie chaque soir quand dans ce grand lit vidé de notre histoire, un fantôme m'enlace de l'invisible de tes baisers. Regarde moi mon ange ! Du bleu de tes yeux, je n'ai plus que des bleus sur l'âme. Attends, attends mon ange ! Ne pars si vite, ne cours pas comme ça ! Tu m'échappes mon ange … De cela j'ai trop mal ! Dis mon ange, j'ai au creux de ma main comme un morceau de cafard. J'ai encore faim de toi, mon ange. Dis moi mon ange ! Pourquoi ce matin des larmes de fin m'enveloppent. Souris ! Je suis presque là, plus qu'un pas ... Souris mon ange !

 



22/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres