La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit.

 

 

Une rêverie, un rêve rit …  Tant qu’il est encore temps de sourire la face au vent. Avant la tempête se laisser vivre, à l’abri d’un soleil levant … Le ventre contre terre, les yeux dans la poussière, caresser encore la beauté d’une aurore, les gouttes de rosée ennemies d’une pluie chagrine rincent mes larmes. L’ennui baignant mes pieds dans le ruisselet de l’oubli séducteur de l’infini à l’infime parfum de vie, se drape de gris un jour aigri, les cicatrices diurnes … De noir le regard de la nuit me donne l’envie, me convie à la ronde noctambule des âmes somnambules. 

 

 



29/10/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres