La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ...

 

 

C’est le train de la nuit …

 

Les ennuis qui s’enfuient,

 

se dissimulent sans bruit

 

tout au fond d’un lit.

 

Les petites joies

 

comme un feu de bois

 

qui flambe sous nos toits,

 

vont s’éteindre comme s’endort notre foi.

 

Le gardien de minuit

 

avec son cœur

 

de vaurien

 

sait que ça ne sert à rien.

 

Que demain matin

 

le ciel redeviendra bleu ou gris

 

ou bleu et gris …

 

Que se réveillera toutes ces petites  douleurs

 

et peut être quelques  moments de  bonheur,

 

les innombrables couleurs

 

qui disent qu’une vie vit

 

et qui veulent nous dirent qu’on est en vie.

 

 



15/11/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres