La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit.

 

 

Une petite rime de nuit

où minuit

s’étreint sans bruit.

Ma plume gémit,

sa muse attendrie

au creux de l’oubli.

Une musique de chambre,

un chandelier

où l’ambre

se meurt,

quoi de meilleur,

nul part ailleurs,

même pas un baiser,

de chapelier

dans ma chambrée. 

 

 



30/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres