La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bonne nuit ! J'ai l'humeur chagrine ...

 

 

Aujourd’hui mon épaule droite est enflammée, le diable au corps ! La fièvre de l’écrivain, peut être ? Mon rhumato, un sacré Toto, celui là !, Il me  raconte de fabuleuses histoires … L’inflammation est à son comble, j’ai les nerfs à fleur de peau ! Mon bras gauche devenu valet, gémit sous la fatigue. Je suis servante de ma dégénérescence osseuse … Le combat sera rude, brave guerrière je ne baisserai pas les bras même s’ils sont déjà à terre … Mon cœur ne se sent pas bien … Il n’est point douloureux mais il vacille, fatigué comme un vieillard qui a trop vécu. Ces cernes sous mes yeux ne me dictent pas l’avenir … Je m’évapore, le temps d’un remords. Je retrouve la naïveté de mes sens de petite enfant. Où au chaud dans mon berceau je m’éveillais à la vie. A présent je guette dans ma couche froide un instant de répit.

 



07/11/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres