La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Bourgeon d’éphéméride.

 

 

1506731_808507462576429_2442069681229746156_n.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Aurais-je trop bourlingué dans le désert ? Et ce vide si longue nuit … Et je traîne dans le noir, la mémoire tailladée grincement d’un vieux plancher … Plancher sur une autre histoire … Ta chemise grande ouverte un rêve prostitué …  Ne croire qu’en un seul miroir, des images de carton où ta frimousse émoussée se rirait tendrement  de nos mains aliénées enfouissant  dans le sable  tous les grains de blés de nos caresses exténuées. Redis-moi ! Qu’il faut réajuster le bleu de notre ancestral océan. Sous le mistral de nos arpèges désordonnés retrouver le Bambi offert à nos enfants. Je revois cette vie bandit-manchot avec cette bande des années 80, tous des ados tirant à la courte paille quel couple serait le premier à entamer ce fameux concours du plus long baiser. Nous voulions d’une larme d’amour épancher la soif d’une éternité d’amour. Je voudrais à nouveau ébouriffer ton souffle mes lèvres sur ta bouche, tango kitch d’un grand lit à l’affiche. J’aimerai réentendre ton pouls au temps rétro de ta main éperdue dans mes cheveux, retrouver un anneau d’or boursouflant ton annulaire, repasser ce vieux quarante-cinq-tours  de notre pagaille dans le foin. De quelques larmes d’amour trotteuse sur la chaussée rayer le vinyle du chant de l’oiseau qui se meurt et retrouver le nid de nos nuits galopeuses. Je voudrais recrayonner un solfège imberbe, de ma prunelle redessiner ce qu’emporte le vent d’un temps fatigué.       

 

 

 

 

 

 

 

Œuvre de : Patrizia M.  

 

 

https://www.facebook.com/pages/Peintures-num%C3%A9riques-art-graphyque-_Patrizia-M/222801947813653

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



16/06/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres