La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Brasero.

 

a83f8999.gif

 

 

 

Passent les oies sauvages,

lasse un visage.

Le vol d’une grue cendrée,

un jour de grès,

un rêve sur l’oreiller,

une cocotte en papier,

des regrets.

Quelle drôle d’idée ! 

Des notes sur un clavier,

une musique avinée,

les yeux éméchés,

des prunelles cendrées,

une histoire est contée

sur la pointe des doigts,

une hirondelle sous un toit.

Il y aura toujours

un toujours

dans un coin de faubourg,

de la pluie sur le parvis,

un bruit de pas,

sur la pointe des pieds

un repli dans les tranchées,

un cœur retranché.

C’est l’envie de la vie

l’insomnie du verbe aimer

qui sait se faire aimer

dans les nuits décomptées. 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



02/02/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres