La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Voltige !

Un lopin de terre,

Une larme s'enterre.

Un cœur se ferme,

l'âme à terre.

Ne parle pas du mauvais temps!

Il me plaît juste un instant …

D'oublier le vent d'autan.

Ce soir je veux voir de la belle couleur

et non le noir de la vilaine douleur.

Je contemple le ciel étoilé, ses astres qui scintillent.

Surtout ne plus regarder la vie qui s'étiole.

D'une feuille jonchant le sol, je tombe amoureuse.

D'un recueil de vers morts, je sombre doucereuse.



22/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres