La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Brouillard de vie.

 



Dénuder son esprit

comme l'envol

d'un oiseau de nuit,

voltigeur sans bruit

et

de ma vie,

une pluie tombe

sur le parvis

grimoire de tombe

comme un vol

de feuilles mortes.

et

s'écrie

une calligraphie d’envie

où crie the memory !

Adresse des interdites

où s’attardent

les plaies bâtardes

de quelques favorites.

Un récif inédit 

où j’abreuve ma soif

de jeux interdits

et naissent les syllabes

assoupies de l’ennui

et ma phrase sans coiffe

se prête, alanguie

à la couche de l’oubli

et

gît ici le cri d’une repentie.

 



25/07/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres