La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Cachemire d'identité.

 

 

IMG_44631.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Filigrane d'une autre vie les yeux de ma blonde, mes larmes de parvis. Un grain de beauté, Paris s'en jalouse mon andalouse de nos chagrins de trottoirs, sans égard nos lèvres à l'abandon.Vanille d'un foulard, lavandière des quatre saisons, myrtilles et marguerites, jupon vintage et fraises des bois... Les reflets de ma brune, brume de rue, une louve solitaire me caressant, infidèle sous la tonnelle. Nos ivresses de sous-bois, me reviennent saoules nos valses d’autrefois. Ma main sous la gouttière, la pluie me fut source, paume de vie et si je parle encore de toi mon enfance c'est qu'à l'écho de ta prunelle une chandelle flamboie au-dehors.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289824.gif



11/08/2018
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 18 autres membres