La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Câlin-chagrin.

 
 
 
20180523_074311.jpg


 
 
 
 
Au fin fond de notre monde, je suis allée quérir ces vagabondes au blond de mon enfance, au pourpre de notre amour... Au blanc du matin de ces neiges éternelles nos roses ailées s'en sont allées. Assis sur banc un ange passif, une corbeille d'astres à la main, attend notre premier rendez-vous de ce lieu-dit où la lune est ronde, où les cendres oubliées bercent les orchidées. Ingénue au temps blotti, ma prunelle vagabonde, je reste ta môme.     
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
https://static.blog4ever.com/2006/01/94307/pop_5289827.gif


27/05/2018
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 17 autres membres