La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ce n’est qu’un au revoir …

1476274_546564588770719_1734246634_n.jpg

 

Je suis forcée de m’absenter, peut être un peu, peu être un peu plus qu’un peu, peut  être beaucoup mais pas une éternité … En n’attendant que ma plume finisse de somnoler gardez ma poésie comme un chaleureux souvenir, moi je conserve vos commentaires en savoureuses friandises, des caramels, les carambars de mon enfance. Veille sur moi un ange comme un sage voyage dans un coin de mémoire, un tiroir de commode où je pourrais me reposer.  Il y a des jours où de baratin je m’abstiens … La vie coule rivière douce, des clapotis sur ses rives. Non ce n’est rien, juste un peu de brouillard qui se lèvera …

 

Sous l'aile de l'ange.

 

Ange du soir

 

miroir du matin,

 

ange de satin,

 

mémoire au lointain

 

où je range mes poupées d’enfant,

 

où somnolent mes sanglots d’antan,

 

ange d’un bonsoir.

 

Ange du matin

 

mendie l’espoir,

 

renie le désespoir,

 

un sourire sur le visage,

 

les larmes au large.

 

Veillent au crépuscule,

 

la luciole et son drap,

 

l’amour noctambule

 

où  s’endorment

 

dans ses bras

 

mes rêves et ma bohème.

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



07/12/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres