La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Cris et chuchotements.

 

 

 

11700914_6da819fa.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Des sanglots en bandoulière,

gémit une rivière,

se déshabillent les fleurs

leur secret du bonheur en pleur,

s’étiole leur corolle,

râles de pétales,

des instants de migraine.

Je cherche ta mitaine,

au loin sur la grève

un papier froissé,

du sable cadenassé,

ne m’est que sevrage

ta main brassard au temps.

Ne fut qu’une aumône

la rose cardinale,

rose des vents

où se perd l’amant.

L’oiseau sur la branche,

d’automne enivré,

s’envole,

saison aux feuilles pleureuses,

s’estompe un ballet blanc.

D’une brise doucereuse

mes larmes ne sont que les valseuses.

Un deuil enfiévré

ânonne,

un vœu  sans alpage

de ta bouche malgache,

mon pouls se soulève,

malade mon cœur se veut.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



22/05/2015
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres