La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Critique littéraire …

Plume souris

 

Un noble écrivain m’a dit que j’écrivais de la merde ! Je lui ai rétorqué qu’il n’avait qu’à la croquer goulûment afin que dans sa bouche elle devienne un mets délicieux !  

 



28/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres