La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Délire nocturne …

L’un dans l’autre, l’un avec l’autre, si tu me tiens bien la main … Des demains, des lendemains, les uns dans les autres s’accepterons, s’enchevêtreront et agoniseront dans un futur, les uns avec les autres, une main l’une après l’autre, une main avec l’autre, une main dans l’autre, pas de main sans l’autre, pas de demain sans lendemain, deux mains pour un demain, une main dans l’autre main pour un lendemain. Des gouttes de sueurs m’ont réveillée, seulement trois heures d’endormissement, le téléphone a sonné sans sonner, j’avais cauchemardé … J’ai regardé dans notre couche, j’ai tâté ta tête d’oreiller, j’étais comme un bébé perdu dans son berceau, un fœtus qui naissait !  Tu n’étais plus à mes côtés, je t’ai appelé, j’ai hurlé, toi tu étais dehors à prendre le frais. De ce cauchemar, de ce mauvais rêve  j’en paye les frais …

 



06/08/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres