La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Deux ou trois vers et c’est tout …

 1003908_238384552988587_2026623323_n.jpg

 

 

Les feuilles mortes s’enchevêtrent pêle-mêle de saisons. Le temps et son aiguillon, un parfum de fleurs, l’amant et la rose, un feuillage ombrelle, s’effeuillent les bourgeons corolle d’irraison.    

 

Chaque jour est un souffle où bourgeonne un cœur, l’âme en fleur.

L’amour se fait sève quand il mendie le temps.

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



22/06/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres