La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Édition limitée.

 

 

10314525_10152170775053722_1660384873652744187_n.jpg

 


 

Le vague à l’âme en barboteuse,  la marée haute se sent lasse. L’océan fait des vagues à marée base, lâche du mou moussaillon. On a tant bourlingué de la buée dans les yeux, la rage du chien  au coin d’une rue. Un troc de chandelle comme un nu à bout de bras, te toucher d’un frôlement de cils, la courbature de l’être aimé dans le bas des reins, rame à la main, les maux du poignet, le mal du gamin, je rebrousse le chemin de l’enfant d’autrefois. Un boitillement de pas, le ciel hoquette … La nuit mâtine  toutes les aurores. Tu es parti comme une fleur s’ouvre au soleil sous la brise d’autant, tant en emporte le temps … Ton vol silencieux reste dans mes yeux, voile blanc. L’ange s’apprît à voler, en ma mémoire j’ai brisé mes ailes. 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 



26/07/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres