La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La rose du temps.

 

 

 

 

Le vent d’automne souffle au loin, dans la véranda de mes rêves, les vitres remplies de buée comme mes yeux verts, je les essuie bien souvent ses verres autant que mes lunettes … Cristaux de lumière dans le brouillard, mes vers en marque temps, la rose entre les dents de la bouche du temps, mon vieil amant … L’hiver est un enfant sage, bise du temps sur l’ambre de ma peau et rampent mes mots, cortège blanc en flocons de neige, larmes du temps. Mes lèvres attendant le dégel, un rouge à lèvres, gaiement, sabre le temps. Á la commissure de ma bouche s’éveille tout doucement un autre temps, délicatesse de l’âme et sagesse de mes courbes, de velours en pause et de prose du temps.

 

Merci http://www.facebook.com/Ziapatt !

 

 

 



14/03/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 25 autres membres