La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ballade sur Neptune.

 

 

10703739_696353573791819_6773050667777402348_n.jpg

 

 

 

Si je devais partir demain comme un poème inachevé … Au fond de ma poche seraient tapis un brin de muguet, quelques feuilles chiffonnées notes d’une mélodie oubliée en mon cœur soliste. Je te tendrais la main, entrelacée de fatigue, paquet de feuilles d’une romance à jamais écrite, à demi  endormie sur le pupitre de ma vie. Dans tes yeux il y fait si triste qu’on croirait que toujours tu pleures. Pourtant sous l’aube de tes paupières des jets d’aurore y ruissellent  quand tes sourires me reviennent. Mirage d’une baie où l’amour brûle son ghetto quand la fièvre enrobe ma peau. Quand tes doigts  medley  pianotent sur mes hanches. Quand crescendo mes reins se cambrent, au trémolo se réécrit le verbe aimer en taches de son sur mes joues. Mes cheveux blonds ballet sur mon front  balayent la nuit et ses ombres. Corolle sur le ponton mes courbes tremblent puis dansent, farandole bohème de la grand voile de nos draps. Si je devais mourir demain ce serait de plaisir du fond de notre lit maestro allégro.     

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif
        

 



25/09/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres