La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Eh ! Mon amie la rose …

 

10561547_664998776927299_1350748443929481024_n.jpg

 

Jolie rose tendresse sur le bord des lèvres de la vie ne fut qu’éphémère ivresse. Nul ne sut apprivoiser l’angoisse d’une nuit, ne fut qu’un mépris la fringale d’une avenue  … J’ose effeuiller la larme blanche, agenouillée sous l’épée Damoclès, effleurer l’osmose alarme de tes yeux. Aimer à cloche-pied marelle de ton regard, entremetteuse rêveuse  d’un éloge sans horloge où le temps se déroge sous un colin-maillard. 

 

 

10551026_664996483594195_4354120769348735857_n.jpg

 

Simple est la  beauté de la rose, une larme en confidence, des baisers en alternance  une souffrance,  belligérance d'une vie. Belle enfant aux yeux d'ange, la rose pourpre de sa corolle éclose jolie dame aux joues roses, ensorcèle les cœurs, ses cils sont hypnose et ses pétales sont un lange où l'amour vint se loger parfum d’allégeance. 

 

 

1478919_548107688616409_1939049118_n.jpg

 

Et mon amie la rose funambule entre mes doigts, s’étreint dans d’autres bras, se déhanche sous d’autres draps. Et mon amie la rose pervenche blanche d’un printemps fugue en ma chambrée.  Et mon amie la rose s’éteint d’un célibat. Eh ! Mon amie la rose ? Ô! Ma fleur sans appétence.

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



18/07/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres