La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Fleur d’automne.

 

 

 

197554_481352808564684_251328476_n.jpg

 

 

 

 

 

 

Les yeux encore ensommeillés, et ce soleil à demi nu de nuit, mi-drap, mi-vigne, demi-moue de lune … Aux larmes déversées, mon songe chenapan de bonheur versé, sautillent versets quelques dièses échappés. Pinceau abandonné, l’artiste peintre s’est échoué son huile taches brunes sur ma peau, requiem de feuilles mortes. Toile encore tiède, la cotonnade d’un rêve, le suc de tes lèvres … Déboutonnée de sa rosée, la rose lasse aux accords majeurs aumônier,  dans ma main dormeuse en son val …  Ma prunelle sanglote baigneuse énamourée d’un lange blanc, prélude automnal.   

 

 

 

Border son cœur d'un horizon bleu, aquarelle, et en fond le brouillard, pastel gris. S'il me fallait crayonner la vie ce serait au crayon à papier pour effacer le fusain  de mes sanglots, layons de ses soupirs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



04/08/2015
6 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres