La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

L'effilocheur.

 

 

 

Gestes greffés..jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rien que le temps qui s'effiloche, minimum vital le passé. Quatre bouts de laine, un vieux chandail, cœur greffé... Chemise nuptiale au vieux coton jonchant le charme de l'adolescence. Du bout des doigts calfeutrer l'angoisse dans les fissures de la vie. Esclandre vagabonde, s'aimer copier-coller vieil amant  mendiant d'éternité. Pleurer les champs de blé. Comme un môme oublié au verbe haut réciter  le verbe regretter, tant douce était la caresse dénudée. Au vol des feuilles mortes virevoltent moroses les papillons  de la jeunesse. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rachelhttps://static.blog4ever.com/2006/01/94307/290216001447791603.gifDésir



28/04/2021
16 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres