La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Il faut … Ben tu as qu’à !

 

 peine

 

Visite chez mon  généraliste adoré … Lorsque je l’ai consulté pour la première fois, il aurait pu me mettre dans la paume de sa main … Je n’étais encore qu’une enfant à présent je suis une teigne ! Eh oui je m’affirme ! Ce matin, j’ai eu droit au baptême du grand savant :

-         « Étant donnée la périphérie  qu’occupe ta plaque de calcium. »

-         «  Oui c’est bien la mienne ! »

-         «  Il serait préférable d’avancer ton rendez-vous avec le chirurgien …  s’il ne veut pas t’opérer expressément, je te confie à un se ses confrères !  »

-         «  Amen ! »

-         « Les injections telles qu’elles soient ne servent strictement à rien dans ton cas. »

-         «  De toutes les façons, toutes les possibilités de me chagriner, seringues, acuponcture, ultrasons, séances de kinésithérapie ré éducative n’ont pu venir à bout de ma pathologie mais de ma carcasse si ! Cobaye vitrine c’est fini ! » 

Alors qui mieux que moi-même pouvait  connaître mon corps ?  Maintenant, il faudrait que je vocifère, que j’insulte … Je ne dénigre personne sauf la fatalité ! Cet accroc du temps, est venue l’époque où moi j’ai envie de m’assoupir. De me reposer, de laisser souffler le vent  d’autan, autant qu’il m’emporte loin de ce toit temporel  … L’intemporel de ma personnalité s’effondre ! Il y a des plaies intérieures qui saignent à l’extérieur …

 




0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres