J’imagine ... - La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

J’imagine ...

 


 

Imagine,

 

just imagine …

 

Un peu de soi,

 

un morceau de soie

 

s’envole,

 

happant le soleil,

 

mes pensées sommeillent.

 

Tourbillonne un morceau de ciel …

 

Parlez moi d’amour,

 

monument du monde,

 

excommuniée pour un jour

 

de ma patrie de douleurs,

 

revivre le vertige de l’amour,

 

sans roulis, sans torpeur,

 

mes haut-le-cœur en orphelin,

 

couleur jardin.

 

Qu’un je m’aime m’inonde,

 

souffreteux de silence,

 

ces rires,

 

dormeurs de conscience

 

que je ne peux bénir,

 

ni maudire !

 

Que l’on me damne l’âme,

 

Jérusalem en renégat,

 

diantre, la Vierge Marie,

 

renégate !

 

Hôtes, sans parler,

 

noyez-moi l’esprit,

 

sans répit,

 

sans me heurter,

 

laisser sombrer

 

ma frégate,

 

la Rieuse,

 

la Boudeuse,

 

naviguant dans mon sang

 

soufflant las,

 

mes maux d’amour.

 

 


 

 

 

 

 

 

 



19/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres