La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Papillons de lumière.

 

Papillonnent dans ma tête

 

les mages des ténèbres.

 

Les reines saoules du ciel titubent

 

sur la voie lactée,

 

leur thème astral désenchanté.

 

Des prières devenues balivernes

 

ballent,  hivernent des leurres

 

au pays de la nuit

 

où muettes sombrent des heures.

 

S’accroche à la lune

 

un rayon de vie,

 

lagon à cœur ouvert

 

layon aux larmes meurtrières.

 

Une étrangère parcourt

 

mon âme mensongère,

 

elle me fait la cour 

 

des sentiments accourent.

 

Ses courbes se dessinent

 

enfant de noces noctambules.

 

Elle se croît noble,

 

elle n’est que préambule.

 

Elle, fantôme de rue

 

où dans mon enfance,

 

elle me hantait déjà

 

dans ma couche nue.

 

Elle vient me chercher pas à pas.

 

Sur son dos bossu

 

de femme de grande vertu,

 

elle m’offre un voyage

 

vers une terre inconnue.

 

Elle déploie ses ailes,

 

plus aimante qu'un ange.

 



11/09/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres