La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Je crois que je n'ai pas terminé ce bouquin !

 

 

 

Maman !

 

Elle a des rides sur son visage la vieille … Mais elle a du soleil dans son regard ! Même si ses yeux sont  presque opaques. Elle a des larmes au bord de l’âme, des vieux sourires dans un recoin de sa mémoire. Des souvenirs, elle en a plein les tiroirs comme ces enfants qui sont si loin … Des haut-le-cœur, de temps en temps, juste pour s’ennuyer un peu moins … A quatre-vingt ans, ça fait longtemps qu’elle a capturé le temps. Des cheveux blancs sur son châle, chialent, voilà là tout son charme. Le poids des années sur ses épaules et la solitude au creux d’une main, dans l’autre l’impatience, elle est courbée, elle est vautrée dans son fauteuil de l’indifférence … Les heures valsent, les jours s’entassent et se ressemblent, carcasse tremblante du reflet de sa jeunesse. Ses os crient, elle prie, c’est sa vie et plus la notre ! Elle n’a même pas vu que c’était Noël, ma  vieille !

 

 



29/12/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres