La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

L'esprit de Noël.

 

Mon compte ne s’ouvre point en vain quand il devient conte de Noël. Les accès de fièvre de mon portefeuille tourbillonnent comme les feuilles portent l’automne, porte d’automne de mes abcès d’amour. Vole au vent la tresse de mes billets comme des bises de flocons de neige virevoltent, j’offre ma mine d’or. Ma plume élan du cœur n’a pas la mine triste, s’écoule l’encre du bonheur, elle se donne joyeuse à dédicacer des cadeaux. Ma main tendue vers les cieux, donnant l’aumône au père Noël, faisant la manche d’une autre vie …

 

Ne plagiez  pas ce texte, merci ! Si vous saviez la souffrance qui l’engendre …

 


 



19/12/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres