La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La beauté du diable !

FEMME EN NOIR ET BLANC

 

Je vous aime médecin conseil ! Je vous adore quand vous me dîtes qu’il faut envisager une reconversion ! Hors que vous ne savez même pas interpréter  une échographie ! Vous qui savez déjà les séquelles de ma future opération ! C’est ok je vais le faire votre bilan de compétences. Mais je tiens à vous dire madame … Tapez donc comme une grande dans la barre de recherche de Google  ces quatre mots : La nudité de l’esprit … J’en sûr certaine  vous y découvrirez une de mes aptitudes. Je ne suis pas une bouteille qu’on jette dans « la merdesystème » Oh pardon ! Quel désobligeant jeu de mots ! Je reprends donc dans la mer de systèmes où des âmes innocentes d’adultes  deviennent hypocondriaques. Vous m’avez demandé qu’elle était ma profession avant d’être auxiliaire de vie … Je vous ai répondu que je travaillais en milieu hospitalier. Poussée par une curiosité maladive vous m’avez rétorqué et avant ? Je vous ai répondu également, tout simplement que  j’étais mère au foyer. Mais dîtes vous bien que ce que vous ne saurez jamais c’est que je suis écrivaine et ça, ça ne vous regarde pas ! Vous m’avez proposé l’aide d’une assistance sociale … Là j’ai vociféré : non ! Eh pas folle la guêpe ! Je ne veux pas être obligée de l’assister, l’assistante sociale … Vous m’avez convoquée, je suis venue étant donné que je ne peux pas faire cent petites bornes avec mon véhicule à cause de mon bras droit, je sais c’est misérable … C’est donc mon époux qui m’a assistée. Vous m’avez demandé, que de demandes pour de mesquines réponses ! Le nombre de chevaux de mon véhicule, ben seize très chère tant qu’à faire, mon mari a été obligé de prendre sa journée, il lui fallait une compensation … Alors on a sorti la sportive, elle avait besoin de faire une balade !  Dieu a dit à un paralytique : marche  et il a obéi ! Moi ma sainte vierge a voulu que je lève mon bras … Je l’ai levé de deux ou trois centimètres … Puis elle s’est mise à hurler ça craque ! Eh oui chère dame c’est que ça fait mal ! Je ne veux pas vous faire souffrir a-t-elle dit … Trop tard ma belle c’est fait ! Elle a même mesuré mes biceps et oui des fois que je fasse de la musculation  en douce …  Là elle a fait une fausse manœuvre la nana en me faisant manœuvrer mon bras … Je lui avais pourtant fait part de mon extrême sensibilité à la douleur. Je me suis mise à hurler et tout le monde s’est pointé, ses collègues, la secrétaire et une autre patiente qui attendait son tour  !  C’est bien fait pour elle ! Ça lui apprendra de douter de ma bonne foi ! Il faut qu’elle se mette bien dans son petit crâne que j’aime mon travail et que mes petits vieux me manquent tellement que j’en pleure parfois … Voici donc le bilan de la journée, je vais avaler deux cachetons et aller visiter le monde merveilleux des  zombis parce que je le vaux bien ! C’est presque comme L’Oréal sauf que je ne suis pas de l’or mais je râle … Veuillez m’excuser de n’être qu’humaine. Mais c’est bien connu quand le poète a mal, il dégaine ! Quand je suis en colère je suis divine ! 

 

 



20/03/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres