La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La croisière des Andes.

 

10409218_636241866469657_2689477735964205184_n.jpg

 


 

 

Échancrure de vie,

 

le sonneur de rêves est triste,

 

il s’endort ici-bas,

 

le ciel en contrebas.

 

Epouse du large,

 

l’oreille du temps en exorde,

 

calligraphie d’heures mortes,

 

le cœur en éclats d’ombre,

 

chef d’œuvre blanc

 

chantait  ma mère.

 

Une homélie

 

disait mon père.

 

Un reste de larme

 

sur une joue,

 

un flou

 

sur des lèvres,

 

s’immole une frange blonde

 

un crépuscule frange un monde,

 

se pâme

 

la femme, louve.  

 

Une allée sombre

 

et puis l’oubli,

 

ombrelle de fièvre,

 

une abbaye 

 

où s’exile l’infini.

 

 

*La louve est un morceau de métal effilé utilisé pour soulever une pierre de taille.

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 


 

 



27/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres