La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La légende de la rose.

377258_350774145016432_1726760358_n.jpg

 

 

Si tu sais entendre les jours marcher sur la pointe des pieds, l’espoir lacets à tes chaussures, l’amour semelle aux pieds,  ta vie  aura de longues jambes pour parcourir le monde et ses affinités. Le temps est enfant de nomade, il déambule du jour à la nuit, de l’hiver à l’été,  de grain de beauté en tache de vieillesse. La lune est horloge bohème, ses étoiles filantes aux   cheveux d’ange caressant le sommeil de la terre, le ciel en apnée guettant la beauté de l’aurore jouvencelle. Le potron-minet  comme un nouveau-né cherchant la dentelle des heures en son berceau, de son premier pleur  au souffle léger  au premier baiser chandelle de cœur. Funambule sur le fil de la vie, tu goûteras l’amour révérences du soleil, le parfum de la rose, l’existentiel, existe en ciel … Mais parfois  corolle de fleur d’amour se froisse chiffon de mémoire de la rose en peine,  ses épines déchirent les poèmes de Ronsard, tétanos au bord des lèvres, les fleurs du mal de Baudelaire. Tu trouveras nouveau bourgeon, une rose ne fleurit qu’une seule fois mais le rosier t’offre à chaque printemps des fleurs nouvelles.   

Ta vieillesse en appui sur la canne de ta jeunesse acte de naissance que toi-même tu as nourri.              

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif
 

 

 



05/03/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres