La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

La ronde du monde.

dd6fb0a6.gif
 

 

 

 

 

 

 

 

La ronde du monde, carrosse  où les prochains se courroucent, mais le monde se course …

Chaque sien-et-mien détrousse.

Trousseau de pages …    

Décembre se couche, janvier s’étreint en sa couche.

Une pagé écornée …

Ça ne va pas changer le monde …

Pâques et ses œufs, des poules sur le parvis de l’église, résonnent les cloches, une pie jacasse  sur le clocher.

L’Esméralda et Casanova, Quasimodo, quasi mots d’ô, notre Dame de Paris, virée du ciel sous tous les pays, fiel.

Victor Hugo pense, ment, panse, pansement Urgo.     

Sarkozy remonte son pantalon, Thor, Hollande baisse son caleçon, tort.

Le Pen malgré sa haine me fait de la peine, maux d’eau. 

Ils prophétisent ces politiciens, clignent des cils   …

With my pencil, ma peau, et tise ma plume, tisse un quatrain, je poétise.

My pen pas la peine d’écrire un poème …

Ça ne va pas changer le monde.

Une page tournée …

Paris, Tokyo, Québec, Marseille, Rennes, les jours s’éveillent, un monde en veille, le même interrupteur, le temps et sa vieille vielle grinçante.

Cornemuse au lointain, corne muse sereine, un jour je serai reine …

Les rênes des rennes du père Noël, une liseuse de main quartier Latin … 

Moi je garde ma bohème, la caresse d’une torpeur, courbature dans le bas du dos, ma douleur au fond de ma couche latente.

Embrasse-moi franciscain !

Ça ne va pas changer le monde l’amour au creux de mes reins,

ta main posée sur mes seins,

tes lèvres aux baisers de vaurien.

Ne fut qu’un instant l’ombre d’un destin

les pages du monde dans la paume de nos mains.

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 



30/12/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres