La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Lalalala ...

 

Le temps se masque, un loup qui hurle, sur la grève se dépose un chant de destiné. Victime d’une trop longue nuit, le café tremble dans la tasse, un prénom  s’efface, un morceau de sucre.  La petite cuillère  dans le sucre glace, se glace un velours, un autre visage, la tartine de beurre s’endort, bordée de confiture sur la table sans hôte, le miel des jours sages …  Je sais, la vie  vous salue au passage d’un revers de sourire. Les dents trop blanches d’une jeunesse sont des morsures au venin d’une vipère. Que reste-t-il de nos amours, un nuage de lait ? Traîne de ciel, caresse de l’olympe, plaisirs cachés, ombrelle du temps au creux d’un corsage, la ronde des charmes s’abandonne … Plus de blabla, des jours sans âge,  les temps pliés, diapos de saisons rangés dans un cœur  d’enfant, une boite à musique chantonne de vieilles notes.  

 



23/03/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres