La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le chant du souvenir ...

 

Brisure du temps, encoche du temps, embûches du ciel chagrinent l’aumône du temps. Guinguette du temps, bergère des heures, laisse toi capturée par l’ivresse de ce moment. En un instant le zéphyr levain de l’âge guerroie l’âme et le temps. Lutte d’amour, luth   d’un jour, la mélodie d’amour corde au cou de quelques jours. Jolie corde à ta mandoline, joyeux troubadour ne trouble pas l’amour,  de ton chant si lourd  ne fais la quête que par amour.

 

 

 

 



18/03/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres