La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Le pastel d’un chemin.

17508_409734689120377_403735744_n.jpg

 

 

L’éternité est un cœur où le temps garde son odeur,  perfusée de tendresse l’âme s’y repose, dépose sa détresse des jours anciens. Et comme un cortège de fleurs viennent les jours meilleurs, les aurores, tartines de caresses beurrent nos heures. Et le parfum des roses maternelles halète  notre chemin.

Gémis poète au bord d'un trottoir, la plume à la main le long de tes rimes, tes vers gibecière où se loge l’incertain. Une marguerite s’effeuille d’éphémère en éphémérides, les rêves d’été à la douce rosée des gerbes d’intimité baluchon à l’épaule … Je te vois défiler grand écran de ciné, toi la vie et tes années.

 

Rêve d’enfant,

agenouillés les chevaux de bois,

la confiture de grand maman

cheveux au vent,

un caramel collé

au fond d’une poche,

les balises du regard,

valises au fond des yeux,

les sourcils balbutient,

les paupières papillonnent,

l’amour au bord des cils.  

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



05/04/2014
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres