La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Abri d’âme.

 

 1010803_572376059522905_761347907_n.jpg

 

 

Dis maman …

 

Où s’en vont les goélands

 

quand au port le vent

 

leurs fait violence.

 

Quand le martinet

 

de l’enfance

 

tombe ses ailes

 

où s’en s’envolent-elles

 

toutes ces hirondelles ?

 

L’oubli sous les paupières,

 

fermons nos yeux

 

et regardons l’astre bleu.

 

Je vois renaître le jour

 

d’un petit coin d’amour,

 

notre ciel,

 

romance éternel.

 

S’étiolent les petits nuages

 

de tes rides cerbère

 

à chacun de tes anniversaires

 

mais dans ton cœur

 

une mère courage

 

donnant fourrage 

 

à cinq agnelles.

 

Nos cils papillonnent,

 

tourbillonnent les heures,

 

le fouet des années,

 

juillet en aquarelle.

 

Mon dieu,

 

je voudrai tant repeindre

 

en couleur

 

l’immaculé des anges

 

et  feindre

 

les orages.

 

Dans le reflet

 

d’un miroir

 

y croire,

 

voir un dernier signe.

 

Écrire encore

 

quelques lignes

 

puis d’autres,

 

dernières gouttes 

 

d’une page,

 

diantre !

 

Un peu d’encre

 

sur papier buvard

 

où s’égoutte

 

un cœur

 

trop bavard,

 

la chaîne et son ancre

 

puis l’envolée

 

d’un cygne

 

d’un banc

 

de sable blanc.   

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif
  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



15/02/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres