La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Lettre à mon amour.

 

 

922caf29.gif

 

 

 

 

 

Posées sur mes joues papier peint de la vie, les rides d’un billet doux, j’ai peur de leur écharpe à mon cou. Défile dans mes yeux une bohème, bobine d’un noir et blanc, métronome d’un arrière plan le pourpre de ma prunelle somnole. J’ai peur des ailes des goélands, de leur dernier vol sillon de givre sur mes paupières. Des souvenirs inondent  ma mémoire comme s’écrivait un journal des années soixante toujours sans page blanche, avec ses drames et sa convenance aux dames. Je me regarde devant la glace, ma taille est restée une ado, mon cœur replonge dans l’adolescence, un vieux vinyle dans sa pochette râpée …  Et ses battements sont en disgrâce. Que serais-tu sans moi ? Ce que je suis quand tu m’oublies. J’ai peur des fleurs mortes de tes lèvres, larmes automnales sur mes cils, peur de tirer à la courte paille un brin d’été. J’ai peur du vert-de-gris de mon sourire … J’ai peur du polar de l’absence, j’ai peur du charme de son encre … J’ai peur de cette page blanche de mes mémoires.

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 



10/04/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres