La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Lettres de doléance.

 

 DSCF0198.JPG

 

Avez-vous travaillé

 

ce mois ci ?

 

Non merci

 

de votre amabilité,

 

tout est séculaire,

 

pas de quoi m’envoyer

 

en l’air !

 

Je suis éperdue

 

par votre subtil

 

questionnaire !

 

Mais c’est la vie,

 

deux hernies cervicales

 

et mon bras droit

 

mangé par le calcium

 

tant pis !

 

Je suis désolée

 

de vous informer

 

de ceci,

 

en ai-je le droit ?

 

Est-ce le minimum ?  

 

Je ne suis pas sénile !

 

C’est radical !

 

Avez-vous perçu

 

des indemnités

 

d’un autre organisme ?

 

Non pas d’orgasme

 

pécuniaire,

 

j’accepte votre aumône,

 

sur naguère

 

je ne compte guère.

 

Mais ma bourse est repue,

 

frugale

 

d’avoir été fourmi

 

et non cigale … 

 

Avez-vous résidé

 

en pays étranger

 

ces trois derniers mois ?

 

Non mais,

 

le proverbe :

 

en mai

 

fais ce qu’il te plaît !

 

N’est qu’une aube

 

de courtisane

 

mal informée,

 

tisane

 

d’autrefois … 

 

Dommage,

 

j’aurais tant aimé

 

aller au Canada,

 

oui tout là-bas,

 

 non pas pour y faire la java !

 

Juste pour voir un visage,

 

une amie

 

et aussi y rencontrer un grand sage

 

car moi je vous le dis

 

la France

 

n’est pas bénie !

 

Donner bonne mine

 

à la médecine,

 

croyez moi !

 

Elle n’en a aucune envie

 

la France !

 

Vous avez omis

 

de mentionner :

 

avez-vous eu des rapports sexuels

 

au cours des mois précédents

 

ou de l’année précédente,

 

al dente

 

ou rien sous la dent ?

 

Et pour moi

 

juste une querelle,

 

aucun émoi

 

presque une nonne,

 

None,

 

je suis intransigeante,

 

bref je me tais.

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif

 

 

 



16/08/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 22 autres membres