La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Licenciement abusif de Morphée.

 

Mes  cafés noctambules, innombrable,  parlote de conscience, mots nocturnes dans la couche d’une nuit taciturne, discutent en habits de lumière et  se disputent en tenue de gala mes maux d’estomac, aigreurs diurnes.

 

 

 



14/12/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 26 autres membres