La nudité de l'esprit.

La nudité de l'esprit.

Ligne.

 

animate-p-51.gif

 

 

 

 

 

Je t’écris cette lettre, mon frère. Je sais t’a pris la guerre, ton âme d’enfant. Te souviens-tu mon frère de nos jeux d’enfance courtisant un champ de blé, chatouillant les vergers …  De naguère ne reste qu’une prière. Ton sourire morcelé de ces roulements de tambour  mordant, vipère, tes lèvres. Tiraillé  sous le ballot  de toutes ces frontières où l’eau n’est plus que pourpre. Je t’imagine au front … Songeant à ton front balayé de cette mèche blonde qui faisait frémir  blondes et brunes, sous leur jupon gît un déserteur. Mais d’un cœur sentinelle te veille  une belle, sa prunelle faisant le guet sous un horizon lointain en entendant l’éther d’un drapeau blanc. Mais sous la tonnelle de ton fusil s’essouffle ton encre, mon frère.      

 

 

 

 

 

 

big_artfichier_94307_1194516_201209101702736.gif



15/02/2015
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 23 autres membres